Concerts

2019 | Concert

Un air d’Italie dans l’Europe Baroque

Ensemble « Les Galants Caprices »

Sans jamais perdre de vue la thématique du « succès » du violon, Manon Glaviano se concentre d’abord sur l’apparition de cet instrument, avec de possibles origines orientales et asiatiques et ses proches parents moyen-âgeux. Elle aborde ensuite les moments-clés de son évolution jusqu’à sa forme définitive et la pleine maîtrise de ses moyens expressifs au 18e siècle: elle identifie jusqu’à la fin de la période baroque les points-clés qui ont conduit le violon à s’imposer sur les violes jusque dans toutes les cours d’Europe. Enfin, elle met en parallèle la facture, l’évolution de la technique instrumentale et celle du répertoire, montrant comment ces paramètres sont combinés et influencés pour aboutir à la place qu’occupe le violon au 18e siècle et qui ne fait que se confirmer plus tard. La conférencière  fera accompagner son exposé de pièces de pays et d’écriture différents  qu’elle interprétera  elle-même et elle fera écouter également des extraits enregistrés.

2018 | Concert

Ensemble Baroque Le Songe du Roi

Artistes : sous le direction de Patrick Heilmann.

Soliste : Florence Aoustet (traverso) , Patrick Heilmann (clavecin) , Nicolas Rosenfeld (flûte à bec et basson)

G.Ph Telemann : Concerto pour traverso et flûte à bec en mi-mineur, TWV 52:el – Presto Final

2017 | les Musiciens du Louvre

avec le Violon solo Thibault Noally, a interprété les Quatre Saisons de Vivaldi; le spectacle a été présenté par Nelson Montfort.

L’immense potentiel musical du violon est dû à une architecture prodigieuse, composée de plus de 90 pièces de bois rigoureusement préparées et assemblées.

Pour comprendre comment une invention si complexe a été rendue possible, nous analyserons à travers de nombreuses images, nous entendrons, grâce à Evelyne Moser, quelques uns de ses prédécesseurs : vièles, rébecs, liras et vihuelas, et découvrirons où et quand chacun de ces ancêtres a emprunté à d’autres cultures des avancées technologiques et esthétiques qui seront rassemblées par Andrea Amati, au XVIème siècle, en Italie. Mais ces premiers violons ne ressemblaient pas vraiment à ceux que l’on pratique aujourd’hui. En effet, avec l’avènement du romantisme et des grands concerts publics du début du XIXème siècle, tous les instruments antérieurs ont été radicalement transformés. Durant la seconde partie de cette présentation, nous nous attacherons à définir plus précisément la diversité de ces violons que l’on dénomme indistinctement aujourd’hui : « baroques. »